Comment la Vierge Marie est-elle devenue la sainte patronne principale en France ?

En 1638, le roi Louis XIII consacre la France à la Vierge Marie. Depuis 386 ans, les catholiques commémorent les vœux de Louis XIII chaque 15 août, jour de l’Assomption. Bien que cette consécration soit l’un des actes les plus significatifs de la dévotion mariale en France, ses origines sont en réalité plus anciennes.

Dès les premiers siècles du christianisme, la Vierge Marie incarne un modèle de pureté, de douceur et de consolation. La figure maternelle et féminine de la sainte Vierge touche rapidement les cœurs des premiers convertis rencontrés par les missionnaires. C’est au Moyen-âge que sont bâties les nombreuses églises et cathédrales en l’honneur de la Mère de Dieu, renforçant ainsi la dévotion populaire envers celle par qui le Tout-Puissant s’est fait homme. De tous temps, Marie est dépeinte comme une figure de compassion, capable de protéger les âmes et d’intercéder auprès du Père. L’expansion de l’écriture, des récits oraux et progressivement de la littérature médiévale renforcent cette dévotion, permettant notamment le récit de miracles attribués à la Vierge Marie. Les multiples guérisons, protections et réponses aux prières ont profondément enraciné le culte marial en France.

La Sainte Vierge est rapidement considérée comme la protectrice du pays, plus particulièrement dans des périodes de guerre, maladies ou épreuves. La consécration officielle de la France à la Sainte Vierge par le roi Louis XII cimente le lien infaillible entre le Royaume et la Reine des Reines.

Cet acte ultime de foi et d’espérance marque un tournant majeur dans la dévotion du pays à Marie. Engagée dans la guerre de Trente ans au moment de la consécration, la France a par la suite connu de nombreuses victoires militaires, directement attribuées à l’intervention miraculeuse de la Sainte Vierge. Les changements inattendus et divins dans un contexte pourtant défavorable au Royaume ont véritablement renforcé la croyance populaire en la Mère de Dieu, sauveuse et protectrice du pays.

En guise de reconnaissance, de nombreux sanctuaires mariaux furent bâtis, renforçant la foi et l’espérance de la France en la Sainte Vierge.

De ces temps tragiques s’est transmis un héritage profond de la dévotion mariale, traversant les siècles et perpétuant la croyance en la protection éternelle de la Vierge sur le pays. C’est cette transmission qui a notamment valu à la France le titre de “Fille Aînée de l’Église”.
Les arts, la culture, la littérature n’ont cessé de populariser la dévotion mariale en France, faisant des fêtes et processions mariales un événement majeur de la vie religieuse française.

Depuis, Notre-Dame est vénérée partout en France, et ne cesse d’intercéder pour tous ceux qui la prient. Lorsqu’en avril 2019, l’une des plus belles cathédrales qui lui soit consacrée est ravagée par un terrible incendie, le monde entier est bouleversé. Symbole de la protection et de la consécration du pays à la Mère de l’Église, la cathédrale Notre-Dame de Paris rouvrira ses portes en décembre prochain. Marcher sur l’une des 7 routes de Notre-Dame, c’est perpétuer la dévotion intemporelle de la France pour la Sainte Vierge, et implorer sa divine

protection pour les siècles à venir. Rejoins le pèlerinage, marche pour Celle qui marche à tes côtés !

Partager

Diffusez cet article et participez à faire connaître Les 7 Routes Notre-Dame !

Nous soutenir

Nous avons besoin de vous pour la réussite du pèlerinage. Vos dons nous sont précieux !

Ça pourrait vous intéresser

Actualités

Comment la Vierge Marie est-elle devenue la sainte patronne principale en France ?

Lire l'article

Actualités

Les 7 routes chez radio fidélité !

Lire l'article

Actualités IPresse

Comment bien vivre son pèlerinage ?

Lire l'article

Actualités

Ils parlent de nous !

Lire l'article

Actualités

Le Grand architecte

Lire l'article